La nouvelle

Au surlendemain de mon rendez-vous trimestriel chez le neurologue je prends la parole …

Il y a des mots qui deviennent des maux alors je les écris pour ne pas les ressasser.

Il y a des choses que nous ne sommes jamais prêt à entendre et pourtant …

À l’aube de mes 26 ans je n’avais probablement pas envie que l’on me dise que les symptômes de ma jambe seront plus ou moins toujours présents parce que certes le traitement évite les poussées mais ne supprime pas les séquelles …

J’ai de la chance d’avoir un neurologue adorable, à l’écoute et avec des mots doux, compatissants et bienveillants mais tout de même c’est une sacrée claque dans la figure …

Revenons au début … J’ai appris que j’étais malade il y a maintenant bientôt 3 ans … et depuis ça n’a pas été de tout repos.

Effectivement ma sclérose en plaques, bien que rémittente, ne me laisse pas souvent tranquille entre fourmillements, pertes d’équilibre, vertiges, troubles de la mémoire …

Compliqué à expliquer qu’à 26 ans on est sans cesse fatiguée, du matin que j’ouvre les yeux jusqu’au soir que je les ferme. Oui j’en ai entendu et subi des « tu es une feignante », « à ton âge on n’est pas fatigué » … Effectivement NORMALEMENT on ne l’est pas …

Comme NORMALEMENT plein de choses … Seulement la norme j’ai oublié ce que c’était depuis quelques temps mais j’ai découvert bien mieux. Ça m’a pris du temps d’accepter ma colocataire, de ne plus être en colère ou de me demander ce que j’avais fait pour mériter …

Désormais j’ai accepté et j’avance, certes plus lentement, bancalement mais à mon rythme, en écoutant mon corps, ma tête et mes besoins.

J’ai juste envie de rappeler que chacun est unique, chaque personne a sa valeur. N’attribuons pas des étiquettes sous prétexte de …

Oui je suis malade, oui je suis porteuse de handicap, mais avant tout je suis l’enfant de ma maman, la sœur de mon frère, citoyenne, et femme !

Publicités

Tenue d’automne

Me voici, vous présentant un look, chose que je ne pensais jamais oser faire jusqu’à présent …

Mais les choses changent et les gens évoluent. J’ai pris tellement de plaisir à poser, probablement autant qu’à porter ces vêtements d’ailleurs.

Alors c’est parti pour la description de MA tenue chouchou du moment.

Tout d’abord rendez-vous chez Cache-Cache qui m’a offert un petit bon pour mon anniversaire, évidemment c’était une très bonne excuse (je vous l’accorde).

Le pull avec ses manches chauve souris est juste parfait, tout doux, assez chaud mais sans prendre toute la place sous la veste. Et en plus il arbore une couleur de saison.

Quant au short c’est un réel coup de cœur avec son détail de noeud à la taille, ses poches et ses rayures sur le côté. Il a eu tout pour me plaire et l’essayer c’était l’adopter !

Le collant lui, m’a fait craquer pour son originalité, du deux en un avec son effet jambière intégrée.

Mais la question qui demeurait était qu’est ce que je veux mettre à mes pieds ? Et en allant chez Gémo, la question ne s’est plus posée … Je les ai vu, enfilé et mamamia, dans le panier ! Leur couleur, les découpes … 👍🏻

Je vous laisse en photos et j’attends vos retours par commentaire ❣️

Bisous bisous 😚

Cinq raisons d’aimer l’automne

Je comprends, l’été s’en va et laisse les souvenirs des vacances en suspens. La saison du chaud et du soleil laisse place au froid et à la grisaille. Comme ça, la plupart d’entre vous dépriment et attendent déjà avec hâte l’été prochain.

Mais, bonne nouvelle … l’automne peut être aussi l’occasion de voir les choses différemment.

Zoom sur cinq aspects qui vous feront peut-être aimer cette saison si ce n’est pas déjà le cas.

1. Les arbres se parent de jolies couleurs : rouges, orangées, jaunes … Une palette éclatante pour des yeux ravis. Les forêts font soudainement penser aux grands espaces canadiens. Un voyage lointain sans même se déplacer.

2. Les teintes de la garde robe se lient à celles de la nature : on ressort l’ocre, le brun, le kaki … Une occasion d’aller faire du shopping !

3. Les températures baissent, à nous les chocolats chauds, les tisanes, les soirées sous le plaid. On ne transpire plus à grosses gouttes, alors vive les câlins, et le maquillage !

4. Plus besoin d’envier les unes en maillot, les vacances de folie des autres … Tout le monde est rhabillé et de retour au travail (ou presque). Et avec un peu de chance, maintenant c’est vous qui narguez les collègues ou les voisins.

5. La rentrée est arrivée et on peut reprendre un rythme, les vacances c’est chouette mais se remuer un peu aussi. Je suis presque sûre que vous êtes satisfaites des tâches effectuées dans la journée, la fierté n’est pas loin n’est ce pas ?

DSC_0167_GF

Dimanche soir, il s’en est passé des choses, des bonnes / des mauvaises … Flashback sur une semaine mouvementée et ses conséquences. Et toi ta semaine ? Prête pour celle à venir ?

Depuis que je me souvienne, j’ai toujours aimé prendre des photos, pouvoir stopper l’instant pour en créer un souvenir, une image unique qu’on pourra regarder à nouveau. Au fil du temps c’est devenu une vraie passion, une manière de communiquer, de m’exprimer et de partager. Avoir des remarques, pour s’améliorer, progresser, c’est tout bénéfique et j’ai soif d’apprendre, de comprendre, de faire mieux à chaque fois, à chaque prise. Se faire descendre, rabaisser, critiquer, juste par méchanceté, peur ou jalousie en est une autre, sans but, vicieuse et blessante ! Une page se ferme et se tourne pour moi, ce qui a pu me faire vibrer pendant une saison, me fait désormais grincer, le volleyball ce sera sans moi, le gilet jaune est raccroché, au placard !

Pour ceux qui me suivent, ça et là … Vous savez que je vis quelques moments difficiles, avec des jambes fourmillantes et douloureuses. 20 kilomètres de parcourus cette semaine, ridicule pour certains, une grande victoire pour moi. Chacun de mes pas est incertain, à chaque levée de jambe je m’efforce de rester droite. Je n’arrêterai jamais d’avancer, à tous les sens possibles, un pied devant l’autre, à mon rythme mais plus loin chaque jour.

Parce que plus personne ne me verra à terre, parce qu’elle ne me mettra pas à genoux !

Les jours passent et ne se ressemblent pas, certains sont plein de joies, d’autres sont sombres mais je ne retiens que les sourires, je ne garde que le positif, je m’entoure de bienveillance et d’amour. Je sauvegarde le bon, capture les rires et je clique sur fermer.

Je n’ai qu’une vie, je souhaite juste être chaque jour meilleure que la veille, j’aspire juste à être la meilleure version de moi-même.